Portraits

En mai 2019, nous sommes fiers de donner le portait de la femme ingénieure de l'année : Élisabeth Eude (RE, GP99)!

 

Chaque année, la Cdefi - Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs - et ses partenaires, organisent le concours Ingénieuses. Ce dernier récompense écoles, élèves ingénieures et ingénieures en poste, pour leurs parcours exemplaires ou des projets en faveur d’une plus grande mixité de ces métiers.

Le nom des lauréates de la 9e édition a été dévoilé lors d’une cérémonie à Paris le 17 mai dernier. Élisabeth Eude, Ingénieure INSA Rennes Génie Physique et opto-électronique Promo 99, a remporté le prix « Femme Ingénieure 2019 ».

Elle a également obtenu par la suite, dans le cadre d'une formation proposée par son entreprise, un MBA (Master of business administration) à l’EM Lyon en 2009 et à la SDA Bocconi School of Management en Italie. 

Élisabeth Eude est aujourd’hui chef de produit senior pour les équipements de téléphonie mobile 5G au sein de l’entreprise Nokia. 

À l’issue de sa formation en école, elle a débuté sa carrière en tant qu’ingénieure validation sur les systèmes de téléphonie mobile GSM chez Sivan Consulting, puis Alcatel. Elle y a dirigé la première équipe de tests d’interopérabilité pour les équipements 3G, ce qui l’a amenée à travailler un mois au Japon avec les équipes de Fujitsu. 

Nommée chef de projet télécom, en charge des projets de rénovation des réseaux de SFR et Jersey Telecom, elle est devenue, trois ans plus tard, chef de produit sur les produits GSM, puis sur les produits de transmission hertzienne. Peu après la fusion Alcatel-Lucent, elle a intégré l’équipe Corporate Strategyen tant que consultante senior en stratégie, en contact direct avec le PDG et le comité de direction du groupe. 

En 2015 et 2016 elle a d’ailleurs fait partie du Top 100 des Leaders économiques de demain, un classement établi par l’institut Choiseul et le Figaro.

En parallèle, elle est l’une des fondatrices et membres du conseil central de StrongHer, réseau de salariés créé chez Alcatel-Lucent (actuellement Nokia). Le rôle de ce réseau ? Agir pour faire en sorte que femmes et hommes puissent bénéficier des mêmes opportunités de carrière, en donnant notamment une voix et une visibilité accrues aux femmes dans l’entreprise. Ce réseau dispose maintenant de plus de 35 antennes locales dans le monde et de près de 3 000 membres. Cette action a également été reconnue par le prix GEM-TECH (Gender Equality Mainstream in Tech) décerné par l’Union Internationale des Télécoms et ONU Femmes.

 **************************************************************************************************************************************************

Le portrait du mois de mai 2017

Pascal Martin-Daguet, GCU 92

"Diplômé de l’INSA de Rennes en 1992 (Génie Civil et Urbanisme) j’ai effectué toute ma carrière jusqu’à ce jour à l’étranger et pour le Groupe Vinci Construction.Je me suis spécialisé dans le Project Management de méga projets (comme le pont de l’ile Russky à Vladivostok, le pont à haubans le plus long du monde) et plus généralement dans les projets compliqués non seulement techniquement mais aussi contratuellement. Je suis passionné par le Project Management qui est une discipline demandant non seulement des qualités de management (planification, budget, procédures administratives, connaissances techniques...) mais aussi de leadership (gestion du personnel, motivation, résolution de conflits...).

J’aime travailler avec les jeunes  ingénieurs et leur transmettre ce que j’ai appris pendant ces 25 ans passés sur les chantiers à l’étranger; en particulier leur faire partager ce que je n'ai pas forcément réussi (on n'apprend que de ses erreurs).

A Vladivostok nous étions 70 personnes d’une moyenne d’âge de 26 ans et travaillant par -30 degrés ; c’est sans doute ma plus belle réussite : avoir pû faire de ce groupe hétéroclite, de nationalités différentes et avec peu d’expérience l’une des équipes les plus efficaces du Groupe.

Aujourd’hui j'ai quitté le Groupe Vinci pour me mettre à mon compte en créant Liquide Project Management qui se spécialise dans le montage de projets compliqués et aussi dans leur gestion; notre valeur ajoutée est dans les projets contractuellement difficiles, dans le démarrage rapide de grands projets ou dans le rattrapage de projets défaillants.

Nous nous occupons aussi de formation des jeunes chefs de projet, un secteur qui me plait particulièrement et que j'avais commencé à expérimenter comme formateur interne pour le Groupe Vinci et comme professeur à Hult International Business School à Shanghai.

Je dois préciser que mon parcours à l’INSA n’a pas été simple car je l’ai fait en 8 ans au lieu de 5 ! Cela a sans doute beaucoup influencé ma détermination à réussir au niveau professionnel."